Que ce soit au travail ou dans la vie de tous les jours, le Suédois moyen est à juste titre réputé pour son calme légendaire et sa tendance à rechercher le compromis. Adepte du consensus, il est rare qu’il s’aventure à exprimer une opinion personnelle et  s’applique tout au contraire à aller le plus souvent dans le sens du groupe.

A l’exception des fêtes bien arrosées, il n’y a guère qu’une occasion où le Suédois ose exprimer des positions tranchantes. Je veux parler de la fameuse rubrique du courrier des lecteurs, réservée en France aux râleurs impénitents et autres retraités en mal d’occupation. En Suède tout au contraire, il s’agit de l’une des rubriques les plus populaires des quotidiens. D’un naturel porté au compromis dans la vie réelle, le Suédois devient intransigeant dès lors qu’il s’agit de critiquer ou de défendre la politique d’immigration, la multiplication des pistes cyclables ou le temps d’attente aux urgences.

La lettre du lecteur (appelée “insändare” en suédois) obéit à des règles strictes, enseignées dans tous les manuels d’apprentissage du suédois. Pour avoir une chance d’être publié,  le texte doit être bref et vendeur. Dans son introduction, l’auteur affiche son message, qu’il argumente ensuite dans le corps principal du texte. Il est enfin impératif de conclure par une exhortation qui rappelle sans nuances le message qu’entend porter l’auteur. Il est également recommandé d’utiliser un maximum de formules incantatoires et de multiplier le points d’exclamation !

Bien entendu, la chose est facilitée du fait que le journal est le seul à connaître l’identité de l’auteur qui signe généralement d’un pseudonyme. L’anonymat  permet à chacun de se défouler sans tenir compte de ce qui est considéré comme juste, admissible ou socialement acceptable.

On m’aura compris. Ce que pensent réellement les Suédois se retrouve davantage dans ces courriers que dans les sondages d’opinions ou les éditoriaux supposés refléter le pouls du pays. Politiciens et professionnels du marketing, décortiquez bien les “Insändare” pour savoir que proposer à vos électeurs / consommateurs !